AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ðο nοŧ bε αƒrαιd ŧο sħοω us ● Juℓιαn & Esŧεbαn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
avatar

Look at me,
Invité

MessageSujet: Ðο nοŧ bε αƒrαιd ŧο sħοω us ● Juℓιαn & Esŧεbαn   Ven 28 Déc - 2:19

Ðο nοŧ bε αƒrαιd ŧο sħοω us ● Juℓιαn & Esŧεbαn




Une longue journée parmi tant d’autres s’achève enfin. Être chez les Fraternels était vraiment génial et Julian avait toujours apprécié d’être dans cette fratrie, mais depuis qu’Esteban n’en faisait plus partie, tout était bien différent. Le soleil ne brillait plus autant.. Les roses perdaient de leur couleur et Julian s’attristait de jour en jour de son absence. Cet appartement qu’il possède est vide d’amour malgré les nombreux souvenirs accroché ici et là : malheureusement toutes les photos du monde et même la jolie petite peluche que possède le jeune homme ne remplaceront pas les câlins d’Esteban. Julian vivait très mal le fait de devoir se cacher pour vivre leur amour, il rêve de pouvoir tout dévoiler à tout le monde, mais il redoutait la réaction des autres et se voulait protecteur avec Esteban. Ce genre de nouvelle risquerait de porter préjudice à l’homme qu’il aime, c’est pourquoi il n’en fait rien et tente de paraitre fort, malgré que cela soit difficile.

Il attache soigneusement, autour de sa taille, une serviette de toilette. Une douche chaude s’avérait être agréable après une longue journée très chargée. Il passe délicatement une main dans ses cheveux mouillés. Sa chevelure toute frisé ne lui demandait pas beaucoup d’attention. Des vêtements avait préalablement été déposé sur le bout de son lit, il les enfila rapidement avant d’aller jeter un dernier coup d’œil sur son apparence. Etrangement, Julian sentait son cœur se serrer, comme s’il était anxieux à l’idée de cette soirée. La peur de se faire attraper, mais aussi l’angoisse de voir Esteban s’éloigner parce qu’il pourrait trouver quelqu’un d’autre. Quelqu’un avec qui ce serait moins compliqué. Le jeune homme avait des appréhensions certes, mais elles n’étaient pas assez fortes pour qu’il en oublie le plaisir de retrouver l’amour de sa vie. Ses dernières paroles résonnaient encore dans la tête de Julian.

La nuit tombait déjà, il était temps de partir. Discrètement, Julian filait hors de son appartement avec l’œil attentif. Prendre la voiture risquerait de déclencher certaines questions de la part des curieux alors pour ne pas prendre le moindre risque le jeune homme entamait sa route à pied. Ils avaient choisi de se rencontrer au parc, près de la fontaine. Un endroit vide aux heures noires. Ce n’était qu’à quelques mètres des deux fratries, l’idéal pour les garçons. En arrivant près de la fontaine, il ne remarque pas la moindre présence, Esteban n’était pas encore là. L’eau ondulait et masquait le visage de Julian, il laissa glisser sa main dans l’eau, mais la retira très rapidement puisque celle-ci était bien trop fraiche. Les guirlandes et décorations de noël rendait le parc encore plus beau qu’il ne l’est habituellement. Il appréciait les fêtes de fin d’années surtout parce que les communes décorent leur ville avec brio : c’est magnifique. La neige rendait l’endroit féerique. Au loin, une ombre se distingue grâce au petites lumières disposées sur l’arbre de noël. Julian sentait les battements de son cœur comme s’il allait sortir de son torse. Ils étaient rapides et forts, incontrôlables. Il pouvait sentir ses mains devenir moites. Le visage d’Esteban lui apparaissait enfin, il se précipita vers lui afin de le serrer avec beaucoup de force dans ses bras. Les larmes lui montaient presque aux yeux. Il avait la sensation de ne pas l’avoir vu depuis des mois.. Cette étreinte terminé, il se détachait difficilement de lui. Son regard bleu-vert le laissait de marbre et emplissait son cœur d’une chaleur réconfortante.

- Tu es là, enfin.. Tu me manques tellement tu sais ! Chuchote Julian heureux.

Il déposa un léger baiser sur ses lèvres. Julian était heureux de le retrouver mais il aimerait aussi lui dire à quel point c’est difficile pour lui de vivre loin de lui, de ne plus le voir autant qu’avant et lui faire part de ses peurs, mais cela est impossible. Il ne voulait pas du tout gâché ce seul moment où il peut profiter de lui.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Look at me,

◊ MESSAGES : 36
◊ Depuis : 22/12/2012
MessageSujet: Re: Ðο nοŧ bε αƒrαιd ŧο sħοω us ● Juℓιαn & Esŧεbαn   Ven 28 Déc - 7:29

Do not be afraid to show us ◘ Estelian




Assit sur le haut d'un clocher, un jeune homme châtain épiait le soleil. Il attendait le moment où le ciel orangé s'assombrirait pour enfin laisser place à la nuit. Il attendait le moment où enfin, il pourrait retrouvait l'amour de sa vie. Lorsque le ciel ambré devint plus sombre, Estebàn se leva d'un geste assuré et marcha sur le bord du clocher, rejoignant la porte pour en descendre. Celui-ci devait faire une trentaine de mètres de haut, mais il adorait s'y percher et regarder la nuit tomber. Quand enfin il fut en bas, après avoir survolé les centaines de marches qui lui permettaient de rejoindre la terre ferme, le jeune homme se mit à marcher vers chez lui. Les mains croisées dans son dos, le cambrant un petit peu, Estebàn regardait autour de lui d'un air hautain, un léger sourire sur les lèvres qui montrait sa supériorité et le fait qu'il était le meilleur. Mais même si son sourire en disait long sur ce qu'on pouvait penser de lui, il suffisait de se plonger un peu plus dans l'océan grisé de ses yeux pour remarquer sa profonde tristesse. Pour se rendre compte du manque qu'il ressentait, du vide qui était constamment en lui. Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé. Cette phrase est ô combien vrai.

Une fois arrivé chez lui, Estebàn ne mit que quelques minutes pour se débarrasser de ses vêtements moulants et noir qui l'insupportait. Qu'est-ce qu'il aurait préférait garder le costume des Fraternels, jouer avec son Julian, vivre avec lui. Être heureux ensembles.. Mais l'examinateur avait refusé qu'il retourne chez les Fraternels, il trouvait qu'il aurait mieux sa place avec les Audacieux, qu'il avait l'esprit et le caractère pour. Mais il aurait tout aussi bien pu aller ailleurs, seulement on lui avait refuser toutes les autres portes, alors qu'il avait pratiquement réussit tous les tests. Mais qu'importe. Une fois nu donc, le châtain prit une rapide douche chaude, sécha ses cheveux et enfila un jean noir assez élastique, un tee-shirt gris et une veste noire. Ses chaussures grises enfilées, il se coiffa rapidement et se mit à sa fenêtre. Il regardait le ciel, attendant que l'obscurité sois totale. Étant un audacieux maintenant, Estebàn devait redoubler de prudence quand il quittait son quartier, car si il se faisait prendre, il n'osait imaginer ce qu'on lui réservait. Bien qu'on l'ait vidé de pratiquement toutes ses peurs lors du test d'entrée chez les Audacieux, Estebàn avait réussit à en conserver une au fond de lui. Celle de perdre Julian. Son petit ami est la seule chose qui le maintenait encore à la raison, qui lui donnait envie de continuer et de vivre chaque jours. Terminant sa cigarette fraîchement allumée, Estebàn se lava rapidement les dents puis quitta les lieux, marchant dans les sombres ruelles, à l'abri des regards pour rejoindre le parc.

Enfin arrivé. Le châtain ne mit que quelques secondes à repérer l'amour de sa vie, mais par prudence, il ne courut pas vers lui comme son corps le voulait. Il devait rester prudent. Restant à l'ombre des arbres, Estebàn s'avança doucement vers lui, mais quand Julian se mit à courir vers lui, Estebàn ne put résister plus longtemps et le rattrapa en le serrant dans ses bras, un vrai sourire ornant ses lèvres. Quand il sentit les douces et charnues lèvres de son petit ami se poser sur les siennes, le châtain sourit d'avantage et appuya le baiser en caressant sa joue. Il lui avait tant manqué. Là-bas, chez lui, Estebàn ne parlait que rarement. Et il en avait prit l'habitude, préférant le silence et n'utilisant que peu de fois sa voix, si bien que certains se demandaient si il n'était pas muet. Pourtant, en voyant l'être aimé, en le serrant contre lui, Estebàn put dénouer sa langue et enfin reprendre parole. Tandis que son cœur se remplissait d'une douce chaleur, il passa ses bras autour de la taille du bouclé et nicha son visage dans son cou, humant son odeur.

« Tu m'as tellement manqué.. Je t'aime, je t'aime. »


_________________
    don't trust me, because..
    I'M NOT THE GUY I PRETEND TO BE

    .ReedNight


dear honey :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar

Look at me,
Invité

MessageSujet: Re: Ðο nοŧ bε αƒrαιd ŧο sħοω us ● Juℓιαn & Esŧεbαn   Mer 2 Jan - 8:44

Ðο nοŧ bε αƒrαιd ŧο sħοω us ● Juℓιαn & Esŧεbαn




Julian avait attendu avec impatience la nuit tombé afin de retrouver Esteban, mais il savait pertinemment que celui-ci se montrait très prudent et qu’il était effrayé à l’idée de ce qu’il pourrait arriver si quelqu’un apprenait leur relation. Néanmoins Julian ne pouvait résister aux multiples demandes de son cœur et de son corps qui réclamait l’affection de son homme. Ce manque se montrait de plus en plus pesant, mais que pouvait-il y faire ? Il serrait dans ses bras le petit corps frêle de son amant. Il se faisait rassurant et protecteur avec Esteban, non pas que ce dernier n’était pas en mesure de se défendre, mais dans leur couple, Julian s’était installé comme le mâle dominant. Rester prudent, faire attention à ce que personne ne se pose de questions devenait une situation très compliqué pour le jeune adolescent, pourtant il fallait faire avec. Beaucoup de choses restaient encrées au centre de son esprit depuis que les deux jeunes hommes avaient été séparés. Des choses qu’il ne pensait pas que cela pouvait lui poser soucis auparavant. Le fait qu’Esteban puisse trouver autre petit ami était une idée qui l’insupportait au plus haut point. Si Esteban se lassait de ces rencontres nocturnes ? Julian ne voulait pas y penser.

« Tu m'as tellement manqué.. Je t'aime, je t'aime. »

Ces mots résonnaient dans sa tête comme une douce mélodie, une mélodie dont il n’avait pas envie de se passer. C’était si agréable de l’entendre, de pouvoir le toucher, malgré cela leur intimité se trouvait limité puisque leur rencontre devait rester secrète. Il tenait entre ses mains le visage de son amant, doux et apaisant. Ses yeux le dévisageaient avec mélancolie. Julian mordait délicatement sa lèvre inférieur comme pour s’empêcher de ne pas embrasser son compagnon parce que s’il s’écoutait, il ne ferait que sa : le câliner. Comment résister à cette bouille d’ange ? Le parc n’était éclairé que partiellement et de faible intensité pourtant il n’était pas difficile pour Julian de le dévisager avec précision. Le vent était légèrement frais alors il tenait les mains de son homme avec beaucoup de délicatesse et ses caresses se faisait réconfortantes. Julian avait hérité du côté paternaliste de son père, une qualité qu’il admirait et qui était maintenant instinctive chez lui.

« Mon amour, quel bonheur de te retrouver ! Je n’aime pas du tout te savoir loin de moi, dis-moi tu vas bien ? Comment ça se passe dans ta nouvelle fratrie ?.. »

Les questions se succèdent, mais Julian était inquiet et ne pouvait s’empêcher de prendre soin de l’homme de sa vie. Celui-ci étant loin, il lui était beaucoup plus difficile de veiller sur lui. Il se rattrapait comme il pouvait malgré que cela ne le rassure jamais complétement. Esteban lui était très précieux, s’il lui arrivait malheur, il ne s’en remettrait pas, alors il évitait au possible que le malheur arrive. Il passait une de ses mains dans la chevelure brune de son homme pour ensuite la laisser glisser doucement sur sa joue puis sur sa nuque. Quelle intense et agréable sensation que de sentir sa peau sous ses doigts. Julian approchait lentement ses lèvres des siennes tandis que sa main venait déjà inviter son visage vers lui.

Revenir en haut Aller en bas


avatar

Look at me,

◊ MESSAGES : 36
◊ Depuis : 22/12/2012
MessageSujet: Re: Ðο nοŧ bε αƒrαιd ŧο sħοω us ● Juℓιαn & Esŧεbαn   Mer 2 Jan - 12:37

Do not be afraid to show us ◘ Estelian




Quand il n'était qu'un enfant, Estebàn était une de ces personnes qui parlaient trop et souvent pour ne rien dire. Que les temps on changés. Désormais, le châtain n'utilisais que peu la parole, préférant la sagesse du silence et se disant que si il parlait, ce serait forcément pour pleurer son amour lointain, ou pour s'énerver contre le monde entier. Julian lui manquait. Il aurait tant voulu que son bouclé puisse être avec lui, qu'il puisse lui faire l'amour, qu'ils dorment ensembles. Alors là, Estebàn serait comblé. Il arrêterait de faire ses stupides cauchemars, il dormirait la nuit, il vivrait. Mais sans lui, il n'était plus lui même. Qu'un simili de sa personne, un être odieux, hautain et égocentrique, que tout le monde respectait. Quelqu'un qui mentait aux autres, relevait leurs défis sans difficulté aucunes. Et quand la nuit tombait, il redevenait lui même, quand il retrouvait son amour. Il osait enfin dévoiler son vrai visage.

Le châtain regardais son petit ami dans les yeux, ancrant son regard cobalt dans celui émeraude de son amant, et sourit. Son cœur se raviva d'une douce chaleur, et il le sentait battre à nouveau. Tendrement, Julian prit ses mains en les caressant et Estebàn le laissa faire en souriant, admirant la tendresse et la bonté de son partenaire. Bien que le châtain était plus âgé, Julian avait toujours dominé dans leur couple, et Estebàn ne s'en était jamais plaint. Il était tellement fragile à l'intérieur, il avait besoin de son équilibre intérieur, et sans Julian, tout cela s'écroulait. Il devait se forger une carapace, devenir quelqu'un d'autre pour rester fort et ne pas s’effondrer. Un caméléon. Cependant, son amant lui posa une question quelque peu déplaisante, et Estebàn étant incapable de mentir, baissa les yeux en prenant une mine penaude.

« J'ai du mal.. J'aimerais tellement être avec toi tous les jours, tu me manques.. C'est pas pareil là-bas, je dois être quelqu'un de différent.. Ne pas montrer mes sentiments, rester froid.. Mais j'ai tellement peur.. »


Je sentais ses mains caresser mon visage, je le regardais dans les yeux et je remarquais que nos lèvres n'étaient qu'à quelques centimètres l'une de l'autre. Doucement, je posais mes lèvres sur les siennes et l'embrassait comme ci ma vie en dépendait, avec amour et passion, évacuant mon mal-être et mon stress. J'étais tellement bien dans ses bras. Posant mes mains sur ses hanches, je le collais à moi en continuant le baiser.

_________________
    don't trust me, because..
    I'M NOT THE GUY I PRETEND TO BE

    .ReedNight


dear honey :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar

Look at me,
Invité

MessageSujet: Re: Ðο nοŧ bε αƒrαιd ŧο sħοω us ● Juℓιαn & Esŧεbαn   Mer 2 Jan - 15:53

Ðο nοŧ bε αƒrαιd ŧο sħοω us ● Juℓιαn & Esŧεbαn




Lorsqu’il n’était qu’un petit garçon, Julian n’avait rien d’autre à penser qu’à ses quelques jouets et son ami pour qui il avait déjà des sentiments plus avancés. C’était un enfant peu bavard, mais avec beaucoup d’ambition : chaque jour il annonçait à ses parents un nouveau métier qu’il désirait pratiquer qui, évidemment, était différent de celui qu’il avait dit la veille. Lorsque les parents d’Esteban quittaient sa maison avec leur fils, le déchirement que cela provoquait en Julian était visible. Il était triste et sa joie de vivre s’en allait avec son petit ami. Aucune personne, ni aucune chose ne comblait le vide que laissait Esteban dans le cœur du petit Julian, encore aujourd’hui. Il lui manquait terriblement et faire face, mais surtout faire semblant devenait pénible. Toutes ces choses dont ils avaient prient habitude n’était plus qu’un vague souvenir dans l’esprit de Julian qui se sentait démunit. Il lui était impossible désormais de frapper à sa porte. Sans Esteban, le jeune garçon sentait qui lui manquait une partie de lui pour être serein et apaisé. Une partie qui maintenant semblait difficile à combler, voir même impossible. Dans sa fratrie, Julian avait des amis et il était plutôt bien intégré, mais ce sourire qu’il affichait en permanence n’était qu’un masque scotché sur son visage que personne ne tentait d’enlever. Seul son amour le lui ôtait et c’était comme si le monde redevenait beau.

La beauté de ses yeux le laissait de marbre et la profondeur de ceux-ci l’exaltait. Ces longs regards qu’ils échangeaient en disait beaucoup malgré qu’aucun son ne sortait de la bouche ni de l’un, ni de l’autre. Son sourire ravivait la flamme qui se consumait peu à peu pendant ses absences. Une agréable chaleur l’envahissait et le réchauffait à un seul contact physique. Esteban était plus âgé que Julian, pourtant la dominance qui régnait dans leur couple leur permettait de trouver une certaine stabilité. Esteban à comme qui dirait deux facette et étant chez les Audacieux maintenant, l’une d’elle devait beaucoup se prononcer. Cet homme au caractère impitoyable cache un petit garçon fragile et Julian tenait à protéger cette entière personne. Veiller sur son amant était pour lui une tâche difficile à accomplir aujourd’hui qu’ils étaient séparés, c’est pourquoi Julian s’efforçait de prendre soin de lui lorsqu’il le voyait afin de lui redonner un peu de courage, d’espoir, mais surtout de l’amour. A cette demande, Esteban baissa les yeux vers le sol, comme pour éviter de se trahir, mais finalement son cœur se laissa aller aux confidences. Ces quelques mots ont beaucoup peiné Julian, il était dans une situation qu’il détestait. Cette sensation que l’on a d’être impuissant est désagréable et Julian avait l’impression de le regarder se noyer sans pour autant pouvoir le sauver.

« Je le sais bien mon amour.. Je sais que tu as peur, mais je suis là et même si je ne le suis pas physiquement, il suffit que tu cherches dans ton cœur pour me voir.. Tu n’as aucun besoin de changer, ne te force pas à être quelqu’un si tu n’en as pas envie, moi je t’aime pour ce que tu es toi et on ne te demande rien d’autre que d’être toi-même et tant pis pour les autres.. C’est toi et moi contre le monde en entier mon trésor et sache que je compte bien gagner cette guerre ! »

Julian le serra contre lui avec conviction et délicatesse. Cette situation avait l’air d’être aussi compliqué d’un côté comme de l’autre, mais Julian ne comptait pas laisser sa comme ça surtout si Esteban souffrait de cette façon. Les caresses de son amant était douce et Julian était insatiable, il intensifiait les langoureux baisers de son partenaire en posant une de ses mains dans sa nuque l’autre dans le bas de son dos : ce qui le forçait à être plus proche de lui que jamais.


Revenir en haut Aller en bas


avatar

Look at me,

◊ MESSAGES : 36
◊ Depuis : 22/12/2012
MessageSujet: Re: Ðο nοŧ bε αƒrαιd ŧο sħοω us ● Juℓιαn & Esŧεbαn   Mer 2 Jan - 16:07

Do not be afraid to show us ◘ Estelian



Avec ses quelques paroles, Estebàn fut rassuré. Son petit-ami croyait toujours en lui, il l'aimait toujours autant. Avec Nostalgie, le châtain repensa à ses moments où, quand il devait quitter la maison de Julian dans leur enfance, tenant les mains de ses deux mamans, Estebàn ne pouvait s'empêcher de pleurer à chaudes larmes et une fois chez lui, s'enfermait dans sa chambre en serrant l'oreiller contre lui afin de repenser à son amoureux. Désormais, c'était des photos, un tee-shirt qu'il serrait contre lui. Mais malgré ça, Julian ne semblait pas comprendre l'importance de se montrer différent dans sa fratrie. Il risquait beaucoup si il se laissait aller a ses sentiments.

« Mon amour.. Je ne peux. Si.. Si j'étais le même avec eux, si j'étais vraiment moi.. Je serai faible, ils s'acharneraient sur moi. L'autre jour, j'ai vu un jeune audacieux se faire pendre par les pieds en haut de la grande roue parce qu'il avait mentit.. Ils l'ont libéré une heure après, mais je ne peux pas me dévoiler comme je suis.. Je ne sais quel sort ils pourraient me réserver.. »

Dieu qu'ils étaient bien, là, tous les deux. A s'embrasser, à s'aimer, à se montrer leur amour bien que personne d'autre ne puisse les voir. Doucement, Estebàn serra d'avantage le bouclé contre lui et l'attira contre le mur en l'embrassant avec plus d'amour, plus de passion. Il avait besoin de lui montrer, par ces gestes tout aussi sensuels les uns que les autres, le manque qu'il ressentait, la joie qu'il avait de le retrouver. Mais un léger timbre de voix suivit d'un éclat de lumière suffit à Estebàn pour qu'il se fige, ses yeux s'écarquillant sous la peur. Tout en cachant Julian contre lui, le châtain scruta l'horizon du parc de ses prunelles océan, et il ne lui fallut que quelques secondes pour apercevoir deux silhouettes noires, des audacieux. Ils ne les avaient pas remarqués. Prenant la main de son amant, Estebàn se faufila entre les arbres, courant toujours plus vite sans le lâcher, serrant sa main et l'entraînant vers le quartier des fraternels. Julian y serait en sécurité, et il avait peur. Son cœur battait à tout rompre, il sentait que ses poumons allaient exploser et pourtant il continuait de courir vers la frontière de la fratrie.

A bout de souffle, le châtain se stoppa soudainement et se plia en deux, cherchant sa respiration. Ils n'étaient pas loin, et peut-être qu'avec un peu de prudence, Estebàn pourrait rentrer dans son ancien quartier.

_________________
    don't trust me, because..
    I'M NOT THE GUY I PRETEND TO BE

    .ReedNight


dear honey :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar

Look at me,
Invité

MessageSujet: Re: Ðο nοŧ bε αƒrαιd ŧο sħοω us ● Juℓιαn & Esŧεbαn   Mer 2 Jan - 17:13

Ðο nοŧ bε αƒrαιd ŧο sħοω us ● Juℓιαn & Esŧεbαn




Son esprit était la seule chose qui lui faisait penser à son amoureux et aux moments passés ensemble. Des instants agréables ou seuls l’amour comptait, aujourd’hui pour qu’ils aient un peu d’amour il fallait que cela rime avec la prudence et le temps. Esteban, inconsciemment, s’était montré réconfortant pour Julian qui ne craignait plus que son petit ami se lasse de lui, ni même qu’il puisse envisager de voir quelqu’un d’autre. Julian avait affirmé son homosexualité, ou du moins, il ne s’en était jamais caché, ce qui voulait dire que tout le monde était au courant. Il arrivait qu’on le taquine, mais cela n’était pas fréquent. Julian était de nature un peu solitaire, bien plus depuis le changement de fratrie d’Esteban. Il ne comprenait pas pourquoi Esteban se sentait obligé d’être différent, que pouvait-il bien lui faire ? Si tout cela ne tenait qu’à lui, Julian dirait la vérité au monde entier peu importe le bon vouloir du peuple ou des lois. Il aimait Esteban de tout son cœur et il était prêt à entreprendre beaucoup de chose pour qu’ils soient à nouveau heureux et réunit. Julian ne laisserait jamais personne faire du mal à l’homme qu’il aime et Esteban le savait, mais il ne pouvait s’empêcher de redouter ce qui pourrait se passer alors respectueux des désirs de son amour, Julian ne ferait rien.

« Écoute-moi bien attentivement : Je te fais la promesse que personne ne te fera de mal, jamais. Tu n’es pas faible et même si c’était le cas, cela ne donne le droit à personne de te toucher. Sache que si tu n’es pas tranquille alors je ne le serais pas non plus. Je ferais n’importe quoi pour que tu sois bien et si cela veut dire m’opposer à ta fratrie ou à je ne sais qui d’autre, je le ferais. »

A l’abri des regards curieux, les deux jeunes hommes se montraient leur amour avec beaucoup de conviction. Avec toujours autant de douceur, il entraînait Julian contre le mur afin de l’embrasser passionnément et amoureusement. Ce contact moral, mais aussi physique qui leur manquait ne pouvait être rangé dans une boite que l’on pourrait fermer et ouvrir selon le bon vouloir. Ils ressentaient tous les deux cette pulsion intérieure physique qui réclamait le corps de l’autre. Tandis que leur étreinte se faisait plus intense, une voix roc ou peut-être deux se fit entendre suivit d’une lumière aveuglante, ce qui suffit à Esteban et Julian pour arrêter. Le jeune homme se trouvait caché par son amoureux qui tentait de comprendre ce qui se passe, mais surtout de le protéger. Une réaction instinctive qui touchait beaucoup Julian, mais alors que celui-ci n’était pas très inquiet, Esteban dévisagea deux Audacieux. Ni l’un, ni l’autre n’avait remarqué la présence de quiconque, sans doute avait-il l’esprit occupé à autre chose. Esteban saisissait la main de Julian afin de l’entrainer rapidement vers les bois profonds avant de rejoindre le quartier des Fraternels. Julian entraîna subitement son amant vers une ruelle retiré un peu sombre pour seulement quelques secondes.

« Mais tu es fou, c’est le quartier des fraternels ! Toi qui avais si peur, tu veux vraiment courir ce risque ? »

Il regardait d’un œil inquiet son petit ami à bout de souffle, exténué par la peur et la surprise qui les avaient gagnés. Tandis qu’Esteban se pliait en deux épuisé, Julian se précipitait à son chevet afin de l’aider à reprendre son souffle. Il sentait le cœur de son homme battre à vive allure, on aurait pu penser qu’il était prêt à sortir du torse du jeune garçon tant les coups étaient violent. Cela faisait si longtemps qu’ils ne s’étaient pas retrouvés tous les deux qu’il était impossible pour Julian de ne pas prendre le risque de faire entrer Esteban. Les deux amants se faufilèrent discrètement dans le quartier des fraternels avant de se glisser doucement dans l’appartement de Julian. Les lumières demeuraient éteintes, mais on distinguait malgré tout une faible luminosité qui permettait aux amants de se reconnaître. Julian s’empressa de serrer son petit ami contre lui, il déposa un tendre baiser amoureux qu’il espérait qu’Esteban prolongerait. L’opportunité qu’ils avaient d’être ensemble, même si ce n’était que pour quelques heures, Julian voulait les savourer auprès de lui.

« Je crois que je vais te garder ici, caché quelque part.. Je ne pourrais te laisser repartir trésor.. »


Revenir en haut Aller en bas


avatar

Look at me,

◊ MESSAGES : 36
◊ Depuis : 22/12/2012
MessageSujet: Re: Ðο nοŧ bε αƒrαιd ŧο sħοω us ● Juℓιαn & Esŧεbαn   Jeu 3 Jan - 0:03

Do not be afraid to show us ◘ Estelian



Malgré leur baiser endiablé, les deux jeunes hommes avaient du se séparer à l'entente des deux audacieux. Par peur et par amour pour Julian, Estebàn l'avait entraîné dans sa fuite, cherchant à le protéger avant tout, et il savait qu'une fois chez les Fraternels, son petit-ami serait en sécurité, que là-bas il ne risquerait plus rien. Son cœur cognait dans sa poitrine, lui faisant mal, tout comme ses poumons. Fermant les yeux, le châtain se laissa entraîner dans une ruelle par son amant. Il n'entendit qu'à moitié les paroles de Julian et tenta de se redresser en le regardant, son cœur lui faisant mal.

« Ici tu es en sécurité.. Et puis je suis un audacieux, non ? Alors je dois bien prendre quelques risques, non ? »


Un léger sourire ornait ses lèvres maintenant qu'il avait reprit son souffle, bien que son cœur continue de battre à toute allure, autant par peur que par fatigue. Avec les années, cet organe se fatiguait plus rapidement que les autres, il le sentait. Il sentait en lui les difficultés qu'il avait à battre, il le sentait s'emballer trop rapidement, mais n'avait jamais parler de ses problèmes. Il ne voulait pas qu'on s'apitoie sur son sort, il ne voulait pas inquiéter Julian ou ses mamans. Et puis ce n'était qu'un problème de battements, il se réglerait sûrement plus tard, il n'allait pas en mourir.. Enfin il n'espérait pas.

Tandis que Julian prenait sa main, Estebàn entrelaça leurs doigts et le suivit dans son ancien quartier, regardant avec nostalgie autour de lui, reconnaissant certains bâtiments, en découvrant de nouveaux. Enfin, il arrivèrent dans un chaleureux appartement, et c'est en voyant les photos qu'Estebàn comprit où ils étaient. Chez Julian. Souriant, l'audacieux retira sa veste et ses chaussures et le regarda. C'était risqué pour lui d'être ici, il risquait beaucoup et pourtant il adorait être auprès de son amant, de savoir qu'ils pourraient passer la nuit ensembles. Car oui, Estebàn ne voulait pas partir. Quitte à rester caché ici, il ne voulait plus partir. Julian le serra fort contre lui et Estebàn prit son amant par les hanches en fermant les yeux. Quand il sentit les lèvres du bouclé contre les siennes, le châtain prolongea tendrement, avec passion et une légère fougue.

« Alors si tel est ton souhait, je resterais auprès de toi chaton... »


_________________
    don't trust me, because..
    I'M NOT THE GUY I PRETEND TO BE

    .ReedNight


dear honey :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar

Look at me,
Invité

MessageSujet: Re: Ðο nοŧ bε αƒrαιd ŧο sħοω us ● Juℓιαn & Esŧεbαn   Jeu 3 Jan - 0:51

Ðο nοŧ bε αƒrαιd ŧο sħοω us ● Juℓιαn & Esŧεbαn




C’était étrange de voir à quel point Esteban avait des problèmes pour reprendre son souffle. Julian avait parcouru le même chemin et à la même vitesse, mais malgré la fatigue il respirait avec légèreté et facilité. La peur de se faire repérer avait néanmoins dissipé ses diverses interrogations. Julian savait pertinemment que son petit ami cherchait à le protéger et c’est pourquoi il l’avait entraîné vers le quartier des fraternels. L’accès était interdit à Esteban puisque celui-ci fait partie des Audacieux, pourtant les deux jeunes hommes avaient une telle envie de prendre le risque de passer une nuit tous les deux que la raison ne l’emporta pas sur l’amour. Les paroles d’Esteban sur le risque qu’il voulait prendre en le protégeant touchaient tout particulièrement le jeune homme, mais Julian refusait que son amant prenne ce risque à la légère.

« Je ne veux pas que tu parles de cette façon-là, je refuse que tu prennes de tel risques pour me protéger »

Le sourire qui se dessinait sur les lèvres d’Esteban était consolateur, du moins en apparence. Julian avait senti que quelque chose n’allait pas, mais son amant n’avait pas l’air d’avoir envie d’en discuter puisqu’il se comportait comme si tout allait bien. Julian espérait bien qu’Esteban ne lui cache rien, ils ne s’étaient jamais menti et s’étaient toujours tout raconté. C’était une des forces de leur couple. Julian remarquait tout de suite lorsqu’Esteban tentait de lui mentir parce que si ses lèvres disaient ce qu’il voulait dire, ses yeux eux, disaient le contraire.

« Si, tes lèvres tentent de me mentir, tes yeux me diront la vérité alors qu’est ce qui se passe Esteban, je vois bien que quelque chose ne va pas et que tu ne veuille rien me dire me désole. Tu as eu beaucoup de mal à trouver ta respiration tout à l’heure, ce genre de problème ne s’était jamais produit auparavant alors est-ce que tout vas bien du côté de ton cœur ? »

Julian fronçait les sourcils et lui lançait un regard insistant. Si quelque chose de mal arrivait à Esteban, il refusait d’être maintenu à l’écart. Il fait partie intégrante de sa vie et pour sa il n’avait pas le droit de lui cacher la vérité. Dans le quartier des Fraternels, Julian regardait mélancoliquement son amoureux qui redécouvrait son ancien foyer. Il imaginait ce qu’Esteban pouvait ressentir en étant à nouveau chez lui, oui parce qu’il était ici chez lui, peu importe ce que les gens en disent ou ce que cet homme avait dit lors de la cérémonie. Dans son appartement Julian sentait son cœur se réchauffer et s’emplir de bonheur. Son espace qui lui semblait si vide d’amour en l’absence d'Esteban, il était maintenant comblé. Le risque était grand et en même temps si infime dans le cœur des deux amants, leur envie d’être ensemble dépassait tout le reste. Son étreinte avec Esteban le comblait de joie, il sentait le plaisir qu’il avait d’être ici : sans doute parce que vivre ensemble était ce qu’ils désiraient depuis leur séparation, mais également parce que sa fratrie devait lui manquer. Esteban confirmait la demande de Julian, mais cela était-il réaliste ? Pouvait-il vraiment se cacher tous les deux ? L’absence d'Esteban serait remarquer, c’était certain, mais sa importait peu Julian qui voulait par-dessus tout vivre près de l’homme de sa vie. Il saisissait doucement les mains de son amant entre les siennes avant de le regarder intensément.

« Chéri, je t’aime. J’ignore comment tout cela va finir, mais je n’ai pas envie que l’on empêche de voir l’homme que j’aime alors tu vas rester ici et me laisser m’occuper des problèmes qu’il peut y avoir en conséquences.. »

Revenir en haut Aller en bas


avatar

Look at me,

◊ MESSAGES : 36
◊ Depuis : 22/12/2012
MessageSujet: Re: Ðο nοŧ bε αƒrαιd ŧο sħοω us ● Juℓιαn & Esŧεbαn   Jeu 3 Jan - 1:31

Do not be afraid to show us ◘ Estelian



Visiblement, Julian ne semblait pas comprendre le besoin qu'avait Estebàn de le protéger, comme il avait besoin de le savoir en sécurité pour se sentir bien à son tour. Quand il voyait les autres audacieux faire des défis tous plus fous les uns que les autres, quand il les voyait s'amuser, faire du mal aux autres, se montrer supérieur tout le temps, Estebàn n'arrivait pas à se dire qu'il appartenait à ce groupe maintenant. Il se sentait tellement différent par rapport aux autres, pas le même.. Et pourtant.

« Mais mon amour, ne t'inquiète pas pour moi. Personne ne peut me faire de mal quand je suis avec toi, nous sommes invincibles.. »

A la façon dont Julian le regardait, Estebàn se doutait que son petit-ami avait compris qu'il avait des problèmes. Baissant légèrement les yeux en restant contre l'amour de sa vie, Estebàn attrapa un pan du tee-shirt du bouclé, le triturant entre ses doigts. Son cœur avait à présent retrouvé un rythme à peu près normal, il se sentait mieux, avait moins mal.

« Je.. Je ne voulais simplement pas t'inquiéter mon amour... C'est vrai qu'en se moment, j'ai beaucoup plus de mal à reprendre mon souffle quand je vais trop vite, mais ça va. C'est juste mon cœur qui s'emballe, me faisant un peu mal.. Mais ça va, il va guérir, je vais guérir. »

Tout en marchant dans ce fabuleux quartier qu'étais le sien autrefois, Estebàn crut apercevoir la silhouette de son ancienne maison, la lumière à la fenêtre de ses mamans, et un pincement au cœur se fit ressentir. Elles lui manquaient, tout lui manquait. La beauté et la couleur de ce quartier, la sympathie des gens. Quand il serrait son amant contre lui, respirant son odeur, Estebàn se sentait bien, il se sentait apaisé. Tout doucement, Estebàn se dirigea vers le lit. Il était fatigué, mais il voulait pouvoir être avec son amant, profiter de lui toute la nuit, qu'ils ne fassent qu'un. Caressant timidement ses hanches, Estebàn le regarda dans les yeux, un léger sourire sur les lèvres.

« Mon amour.. J'ai envie de rester avec toi, ici, qu'on soit tous les deux ensembles.. Même si je dois resté caché, mais je refuse qu'on te fasse du mal par ma faute. Si demain matin, à mon réveil, l'aube sera levée alors je resterai. Mais si il fera encore nuit, je rentrerai chez moi et je reviendrais demain soir, d'accord ? On se retrouvera ici. Mais promet moi une chose, promet moi que jamais tu ne viendras dans mon quartier ? Il est mille fois plus dangereux, j'ai tellement peur pour toi. »

_________________
    don't trust me, because..
    I'M NOT THE GUY I PRETEND TO BE

    .ReedNight


dear honey :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar

Look at me,
Invité

MessageSujet: Re: Ðο nοŧ bε αƒrαιd ŧο sħοω us ● Juℓιαn & Esŧεbαn   Jeu 3 Jan - 7:32

Ðο nοŧ bε αƒrαιd ŧο sħοω us ● Juℓιαn & Esŧεbαn




Julian n’avait pas l’habitude d’être protégé, mais Esteban était plein de bonnes intentions pour lui, ce qu’il trouvait tout particulièrement agréable. C’était bon de savoir qu’une personne tient assez à vous pour veiller sur vous et votre bonheur. Julian, obstiné à protégé l’homme de ses rêves, n’avait pas porté attention au fait qu’Esteban voulait bien faire. Il l’avait emmené dans son quartier pour sa sécurité et lui, pauvre crétin, lui avait reproché. Il se sentait tout bête, mais lui aussi pensait au bonheur de son homme et que celui-ci soit dans les quartiers Fraternels n’était pas bien. Julian faisait courir un risque considérable à son amant. Leur relation était vraiment fusionnelle et Julian réalisait seulement à l’instant que, comme pour lui, Esteban n’allait pas bien si lui n’était pas bien. Il comprenait que son homme puisse être effrayé lorsqu’il était témoin des méfaits des autres Audacieux, mais Julian ignorait de quelle façon le rassurer. Il se sentait impuissant, c’est pourquoi il souhaitait, égoïstement, garder Esteban avec lui. Julian refusait d’accepter la nouvelle fratrie de son homme, à ses yeux, elle était la cause de leur séparation. Esteban était un homme fragile, un petit bout de chou adorable et, même si cela plaisait beaucoup à Julian, il devait reconnaître qu’il était impossible pour Esteban de montrer cette vision de lui aux autres membres de sa fratrie.

« Je te demande de m’excuser de me montrer si dur avec toi, c’est juste que.. Je suis inquiet pour toi, c’est toi qui ne fait plus partie des Fraternels, toi qui doit affronter une fratrie qui ne te ressemble pas et te montrer comme quelqu’un d’autre sous peine qu’il t’arrive malheur.. J’ai du mal à l’admettre parce que cette situation me montre mon impuissance et je déteste ça ! »

Le cœur d’Esteban avait des soucis qui rendait sa respiration difficile lorsqu’il était en effort et Julian l’ignorait parce qu’il avait décidé de ne pas l’inquiéter donc de le lui cacher. Néanmoins, leur course folle avait quelque peu trahis le secret d’Esteban et avait amené Julian à lui poser des questions. Tout contre lui, Esteban fixait son regard au sol puis triturait le tee-shirt de Julian comme pour s’apaiser. Il le regardait d’un air embarrassé, Julian n’était pas rassuré. Que pouvait-il arriver à Esteban de si grave pour qu’il n’ait pas eu envie de lui en parler ? Et puis Esteban se mit à parler et à avouer cette maladie qui le rongeait depuis visiblement un long moment. Il tentait de rassurer Julian en lui disant que ça irait et qu’il allait guérir, mais celui-ci savait pertinemment que si c’était le cas, cela se serait déjà améliorer.

« Comment as-tu pu me cacher un truc pareil ? Je pensais qu’on était sincère l’un avec l’autre.. Quoi que je ne t’en veux pas, mais je suis simplement inquiet et tu ne peux pas me dire de ne pas m’en faire, que tout ira bien alors que je suis certain que tu n’as pas consulté un seul médecin ! Je vais m’occuper de toi et tu iras mieux, fais-moi confiance.. »

Il employait un ton doux et rassurant, Julian n’avait pas envie de se fâcher contre lui, seulement envie de le serrer dans ses bras de toutes ses forces. Il avait l’intention d’être au petit soin avec son amant qu’il le veuille ou non. Une fois à l’appartement du jeune homme, Esteban hôta ses chaussures afin de se diriger vers le lit. Son épuisement se lisait sur son visage. Julian lui souriait tandis qu’il s’allongeait près de lui sur le lit, ses mains entrainèrent doucement la tête d’Esteban sur le torse du jeune Julian. Lui caressant délicatement le visage, il le regardait lutter contre le sommeil. Julian voulait profiter autant que lui de ce moment tous les deux, mais si son homme souhaitait dormir une heure ou deux, cela lui était égal et puis le contempler pendant qu’il dort était un véritable plaisir pour Julian. Il ne pouvait s’empêcher de penser à son cœur qui le faisait souffrir, peut-être pas à ce moment, mais en général. Sa main glissait sous le tee-shirt d’Esteban afin de caresser sa peau avec douceur.

« Arrête de te faire du souci et repose toi maintenant, il n’y a que toi et moi et je suis là pour toi.. »

Les gestes de Julian accompagnait ses mots et encourageait Esteban à s’endormir ou tout du moins se reposer quelques minutes. Il avait tellement de choses en tête que cette nuit, Julian tenait à ce qu’il ne se préoccupe de rien d’autre que de lui. Le jeune couple était parfaitement installé, l’esprit serein et heureux. C’est un moment que Julian n’espérait plus vivre avec Esteban. Se retrouver dans l’appartement de Julian en secret était une bonne idée à première vue, après tout, Julian était prêt à n’importe quoi pour ne pas câliner son homme sur un banc au beau milieu d’un parc public. Ce petit nid était déjà beaucoup plus romantique. Malgré cela, le danger serait plus présent encore et Julian en avait tellement conscience que la raison l’emportait presque sur son amour. Julian savait pertinemment au fond de lui que si le lendemain Esteban rentrait dans sa fratrie, il le suivrait.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Look at me,

◊ MESSAGES : 36
◊ Depuis : 22/12/2012
MessageSujet: Re: Ðο nοŧ bε αƒrαιd ŧο sħοω us ● Juℓιαn & Esŧεbαn   Jeu 3 Jan - 10:10

Do not be afraid to show us ◘ Estelian



Petit à petit, Julian semblait comprendre les difficultés qu'éprouvait Estebàn au quotidien. Car même si les audacieux connaissaient de lui une personne froide, solitaire et hautaine, il n'était au fond de lui qu'un jeune enfant cherchant le réconfort auprès de son amant, ayant besoin d'être rassuré souvent. Mais en se moment, tout en caressant les mains de son amoureux, Estebàn abordait un sourire sincère.

« Ne t'inquiète pas Julian, je comprends.. J'aurai tellement aimé pouvoir rester auprès de vous, auprès de toi et de ma famille. De rester dans ce quartier, notre quartier. Mais je vais m'en sortir, on va s'en sortir, d'accord ? Tout se passera bien. »

Maintenant, son cœur était apaisé, il se sentait mieux et n'avait plus mal. Et pourtant Julian restait inquiet. Estebàn savait qu'il aurait du lui en parler, mais c'était tellement dur. Il avait peur de blesser son petit ami, de l'inquiéter pour rien alors que ce n'était sûrement pas grave. Quand à la question du médecin, Estebàn ne savait tout simplement pas où en trouver un, alors il n'y était pas aller.

« Mon ange.. Je suis désolé, j'aurai du t'en parler mais je ne voulais pas t'inquiéter inutilement.. Tu sais je vais bien, ça ne me fait mal que quand je force vraiment alors c'est vraiment inutile de voir un médecin, je vais guérir tout seul. Mais.. Je veux bien que tu t'occupe de moi, oui. »

Un léger sourire en coin ornait ses lèvres pendant qu'il s'allongeait contre son amant, posant sa tête sur le torse du bouclé. Qu'ils étaient bien là, tous les deux, se reposant. Estebàn luttait contre le sommeil, il avait du mal à garder les yeux ouverts mais il voulait profiter de ce moment, profiter de son petit-ami. Julian lui dit de se reposer, qu'ils avaient encore toute la nuit pour eux mais Estebàn secoua faiblement la tête bien que ses yeux étaient déjà clos.

« Non.. Je veux rester avec toi.. »

Et pourtant, ses yeux restaient clos, son cœur battant un rythme irrégulier.

_________________
    don't trust me, because..
    I'M NOT THE GUY I PRETEND TO BE

    .ReedNight


dear honey :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Look at me,
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Ðο nοŧ bε αƒrαιd ŧο sħοω us ● Juℓιαn & Esŧεbαn   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ðο nοŧ bε αƒrαιd ŧο sħοω us ● Juℓιαn & Esŧεbαn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dauntless Town :: 
Les quartiers communs
 ::  :: 
Fontaine
-